indicatif


indicatif

indicatif, ive [ ɛ̃dikatif, iv ] adj. et n. m.
• 1361; lat. indicativus
1Qui indique. Signe indicatif d'une maladie. Ci-joint le catalogue des prix, à titre indicatif.
2Mode indicatif, et n. m. (v. 1500; h. 1400) L'INDICATIF : système des formes verbales « dont l'emploi convient pour représenter un procès comme simplement énoncé [...] sans aucune interprétation » (Marouzeau). Indicatif et subjonctif. « Après que » est suivi de l'indicatif. Conjuguer un verbe au présent de l'indicatif, à l'indicatif présent. Les huit temps de l'indicatif.
3 N. m. (1873) Indicatif d'appel : appellation conventionnelle formée de lettres et de chiffres, particulière à chaque émetteur-récepteur télégraphique ou radiophonique. « le poste du Cyclone [...] répétait sans se lasser les lettres de l'indicatif d'appel » (Vercel). Indicatif d'un avion. signal (distinctif). Indicatif (téléphonique) : chiffres sélectionnant une zone téléphonique, et que l'on compose avant le numéro d'un correspondant. ⇒ préfixe.
Cour. Fragment musical qui annonce une émission radiophonique ou télévisée régulière. jingle, sonal; et aussi 2. générique.

indicatif nom masculin Synonyme de jingle. Système de formes verbales dont l'emploi convient pour présenter un procès comme purement assertif. ● indicatif (synonymes) nom masculin
Synonymes :
indicatif, indicative adjectif (bas latin indicativus) Qui sert à indiquer : Signe indicatif.indicatif, indicative (expressions) adjectif (bas latin indicativus) À titre indicatif, pour donner un renseignement d'ordre général, un renseignement qui puisse servir de repère. Mode indicatif, indicatif.

indicatif,ive
adj. et n. m.
rI./r adj.
d1./d Qui indique. Je vous dis cela à titre indicatif.
d2./d LING Le mode indicatif ou, n. m., l'indicatif: le mode de verbe qui exprime l'état, l'existence, l'action d'une manière absolue. Présent de l'indicatif.
rII./r n. m. TELECOM Groupe de signaux conventionnels servant à identifier un poste émetteur.Syn. préfixe téléphonique.
|| AUDIOV Formule, air musical, etc., permettant d'identifier une émission de radio ou de télévision.

INDICATIF, -IVE, adj. et subst.
I. — Adj. Qui fournit une information, un renseignement, au moins approximatif; qui peut être pris comme élément de référence, au moins provisoirement. À titre indicatif; des chiffres, un prix indicatif(s). Les titres des chapitres ne sont qu'indicatifs (ALAIN-FOURNIER, Corresp. [avec Rivière], 1910, p. 197). Ces horaires ont un caractère indicatif et doivent être appliqués avec beaucoup de souplesse (Encyclop. éduc., 1960, p. 104). L'intérêt général est, en théorie, exprimé par la préférence de structure explicitée dans les objectifs du plan indicatif (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 290) :
1. ... si je veux soudain indiquer à mes compagnons de se retirer, de s'avancer ou d'accomplir un geste nouveau, quelque signe que j'emploie, mes mouvements jusqu'ici expressifs deviennent indicatifs ou symboliques. Mon corps sert à signifier quelque chose...
J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p. 172.
Indicatif de qqc. Dans la transfusion, cette influence est négligeable. Mais elle est indicative de l'existence de ressemblances et de différences entre des groupes plus restreints (CARREL, L'Homme, 1935, p. 288).
II. — Substantif
A. — Signe servant de point de repère. Aussi les casiers sont-ils disposés en vis-à-vis le long d'allées parallèles, chaque allée étant repérée par un indicatif, une lettre par exemple (VILLEMER, Organ. industr., 1947, p. 80).
INFORMAT. Indicatif de tri. ,,Ensemble de caractères permettant d'établir un classement entre les différents articles d'un fichier`` (VAL. Informat. 1976).
TÉLÉCOMM. Indicatif (d'appel). Chiffres permettant de sélectionner une zone téléphonique. Indicatif du département ou territoire (Annuaire officiel des abonnés au téléphone, Meurthe-et-Moselle, 1979, p. 9).
B. — Indicatif (sonore). Signal sonore conventionnel caractérisant un centre d'émission ou une série d'émissions radiophoniques ou télévisées. Toute la gamme des ressources radiophoniques : indicatifs musicaux et chantés, voix au timbre pittoresque ou charmeur (WEINAND, Public. radioph., 1964, p. 26) :
2. Dès qu'Alexis entendait l'indicatif, l'air de l'Arlésienne, il se crispait comme si on allait le jeter tout habillé dans de l'eau glacée.
TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p. 114.
C. — GRAMM. Indicatif ou mode indicatif. ,,Système de formes verbales formellement non-marquées quant au mode, dont l'emploi convient pour présenter le signifié d'un verbe comme purement assertif, ou neutre quant à l'attitude du locuteur envers ce qu'il est en train de dire`` (MOUNIN 1974). Au présent de l'imparfait de l'indicatif.
P. métaph. et p. plaisant. Au lieu de ces plats défunts dont la succulence ne peut être révoquée en doute, mais qui ne sauraient nous sustenter, récitez-nous les plats du jour, car l'aoriste est principalement fâcheux en cuisine, et la faim aime à table l'indicatif présent (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 61).
Prononc. et Orth. : [], fém. [-i:v]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1466 adj. « qui sert à indiquer » (P. MICHAULT, Le Doctrinal, éd. T. Walton, X, v. 17, p. 11); 2. XIVe s. subst. gramm. (Ms. Biblioth. Mazarine, 578, fol. 23 ds THUROT, p. 184); 3. 1873 « signal distinctif de chaque émetteur récepteur télégraphique ou radiophonique » (Instruction à l'usage des bureaux municipaux, p. 9 ds LITTRÉ Suppl.); 1945 « musique ou bruitage qui annonce une émission régulière de radio ou télévision » (TRIOLET, loc. cit.). Empr. au lat. des grammairiens indicativus « qui indique », « le mode indicatif ». Fréq. abs. littér. : 76. Bbg. IMBS (P.). L'Emploi des temps verbaux en fr. mod. Paris, 1960, pp. 21-39. - MAINGUENEAU (D.). Approche de l'énonciation en ling. fr. Paris, 1981, pp. 38-45. - MOIGNET (M.). Pitié pour l'indicatif. Fr. mod. 1957, t. 25, pp. 161-169. - MOLHO (M.). Impératif, indicatif, subjonctif. Fr. mod. 1959, t. 27, pp. 199-203. - WILMET (M.). Le Syst. de l'indicatif en moy. fr. Genève, Droz, 1970.

indicatif, ive [ɛ̃dikatif, iv] adj. et n. m.
ÉTYM. V. 1361; bas lat. indicativus « qui indique » (aussi, gramm., indicativus modus), de indicatum, supin du lat. class. indicare. → Indiquer.
1 Adj. Qui indique. || Signe indicatif d'une maladie. || Ce symptôme est indicatif d'une crise. Symptomatique. || Ci-joint le catalogue des prix, à titre indicatif.Mar. || Colonne indicative des marées ( Indicateur).Dr. || État indicatif de… : bordereau qui porte l'indication de… || État indicatif des dépenses.
1 (…) les symptômes qu'elle a sont indicatifs d'une vapeur fuligineuse (…)
Molière, l'Amour médecin, II, 5.
2 (…) les êtres humains se divisent en quatre groupes (sanguins)… Il existe environ trente sous-groupes, dont l'influence réciproque est moins marquée. Dans la transfusion, cette influence est négligeable mais elle est indicative de l'existence de ressemblances et de différences entre des groupes plus restreints.
Carrel, l'Homme, cet inconnu, p. 288.
2 Gramm., cour. || Mode indicatif (mode indicative, fin XVIe,) et, n. m. (XIVe), l'indicatif : système des formes verbales « dont l'emploi convient pour présenter un procès comme simplement énoncé (…) sans aucune interprétation » (Marouzeau). || Dans les expressions : « il est arrivé », « je crois qu'elle s'est trompée », « pensez-vous qu'il a déjà fini ? », les verbes sont à l'indicatif.Par opposition au subjonctif, mode de la représentation subjective, l'indicatif est un mode exclusivement intellectuel : « Ce qui semble caractériser ce mode, c'est (…) qu'il se borne à indiquer l'action d'une façon objective, sans plus (…) Il la présente seulement comme un concept de l'esprit où le cœur n'intervient pas » (G. et R. Le Bidois, Syntaxe du franç. moderne, t. I, §811).L'indicatif est un mode personnel, c'est-à-dire que chacun de ses temps se conjugue aux trois personnes du singulier et aux trois personnes du pluriel.En français, l'indicatif a huit temps : le présent, l'imparfait (cit. 9), le passé simple (ou défini), le passé composé (ou indéfini), le plus-que-parfait, le passé antérieur, le futur et le futur antérieur, auxquels il faut ajouter les temps surcomposés. || Conjuguer un verbe au présent de l'indicatif, à l'indicatif présent. || Emploi de si avec l'indicatif (→ Français, cit. 19).
3 L'indicatif, en français comme en latin, est le mode du fait, de l'action réalisée. L'indicatif constate ce qui est, ce qui a été, ce qui sera : c'est le mode objectif, alors que le subjonctif est le mode subjectif, le mode de l'action conçue par l'esprit, et que le conditionnel est le mode de l'action douteuse, éventuelle.
F. Brunot et Ch. Bruneau, Précis de grammaire historique, §808, p. 524.
3 N. m. a (1873). || Indicatif d'appel : appellation conventionnelle formée de lettres et de chiffres particulière à chaque émetteur-récepteur télégraphique ou radiophonique. || Indicatif d'appel d'un navire, d'un avion. Signal (distinctif).
4 (…) le poste du Cyclone attaquait, pendant des heures, le silence; il répétait sans se lasser les lettres de l'indicatif d'appel (…) Rien ne répondait plus (…)
Roger Vercel, Remorques, p. 66.
Indicatif téléphonique, indicatif : chiffres sélectionnant une zone téléphonique, et que l'on compose avant le numéro d'un correspondant. || L'indicatif d'un département, d'un pays. || Indicatif de zone.
b (1945, E. Triolet, in T. L. F.). Cour. Fragment musical qui annonce une émission radiophonique ou télévisée régulière. Générique.
5 (…) l'invention de refrains musicaux (les « indicatifs ») qui, paroles et musique, se gravent dans la mémoire comme une chanson populaire (…) Ces indicatifs sont certainement l'une des trouvailles les plus originales et les plus efficaces de la publicité radiophonique.
Elie Puxel, les Techniques modernes de la publicité, in Larousse mensuel, déc. 1955, p. 763.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • indicatif — indicatif, ive 1. (in di ka tif, ti v ) adj. 1°   Terme scientifique. Qui a la propriété d indiquer. Signes indicatifs d une maladie. •   Les preuves indicatives de la venue du Messie, BOSSUET Expl. de la proph. d Isaïe, 1re lettre..    Terme de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • indicatif — Indicatif. adj. verbal. Qui indique, terme dogmatique. Ce symptome est indicatif d une crise, d une revolution. Indicatif. s. m. Le premier moeuf de chaque temps d un verbe. J aime est l indicatif du verbe aimer, au temps present …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Indicatif — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Indicatif », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot indicatif peut être employé… …   Wikipédia en Français

  • INDICATIF — s. m. T. de Gram. On appelle ainsi Le mode des verbes qui exprime l état ou l action d une manière positive, certaine et absolue. Dans la conjugaison, l indicatif est le premier mode. Un verbe à l indicatif. J aime est le présent de l indicatif… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • INDICATIF — IVE. adj. T. didactique. Qui indique. Ce symptôme est indicatif d une crise, d une grande révolution d humeurs. Le médecin doit observer soigneusement tous les signes indicatifs d une maladie …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • indicatif — См. indicativo …   Пятиязычный словарь лингвистических терминов

  • indicatif — nm. indikatifo (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • indicatif — An abolished English writ by which a prosecution was in some cases removed from a court christian to the queen s bench …   Black's law dictionary

  • indicatif — An abolished English writ by which a prosecution was in some cases removed from a court christian to the queen s bench …   Black's law dictionary

  • Indicatif En Français — Catégories verbales Temps : Temps simples : Présent Imparfait (indicatif/subjonctif) …   Wikipédia en Français